samedi 24 juillet 2021

Ursula K. Le Guin : De l'autre côté des mots

« De l'autre côté des mots » encyclopédie unipersonnelle dédiée à Ursula K. Le Guin et à son œuvre littéraire regroupe une trentaine d'articles avec Aurélia Thiria-Meulemans, Marc Attallah, Alice Caradébian, Ketty Steward, Thomas Spok, Vincent Bontemps, Adrien Pauchet, Vivien Feasson, Claude Ecken, Franck Thomas, David Creuze, Luvan, Carole Fillière, Jean-Louis Courriol, Gwennaël Gaffric, Clara Vert, Florence Klein Jeanne-A. Desbats, Gérard Klein, Xavier Dollo, Pierre-Paul Durastanti, Olivier Ciechelski, Francis Guévremont, Caroline-Isabelle Caron, Olivier Paquet, Xavier Mauméjean, Élisabeth Vonarburg et bien sûr, David Meulemans qui outre plusieurs articles a coordonné l'ensemble des interventions.

Zariel a parsemé le livre de magnifiques illustrations.

Après qu'un ami nous ait mis en relation, j'ai proposé à David la reprise de l'interview que j'avais réalisée en 2010 au moment de la publication de « Pêcheur de la mer Intérieure » et surtout, d'analyser une partie de l'œuvre méconnue à mon goût, regroupant les livres publiés en France aux éditions Actes Sud (à l'exception de la Vallée de l'éternel retour) (a parte : il semble que tous aient contourné cet épineux monument à l'élégante et fausse simplicité, j'aurais pourtant parié le contraire). Dans le désordre, j'y évoque Loin, très loin de tout, Les Chroniques Orsiniennes, le Commencement de nulle part et Malafrena.



dimanche 21 mars 2021

Prix Rosny aîné 2021

Cinq nouvelles publiées en 2020

-


Mue cotonnière (Galaxies n°65)

La pointe du roncier (La Voie des voix, anthologie de la convention SF 2020)

Le Châtiment de la Yù Scribe (Religions d'ailleurs et de demain,  Arkuiris)

Le Vagabond de la planète rouge (Voyage O Cœur, anthologie)

Labyrinthe de craie (Malpertuis XI, Malpertuis)

mardi 26 janvier 2021

Le Gotspeau (AOC n°59)

 

- © AOC n° 59 Leortoon - 

Parution en janvier 2021 d'AOC numéro 59, avec 5 nouvelles d'André David, Marthe Machorowski, Nadège Margaud, Stéphane Miller et moi-même pour ma nouvelle intitulée : Le Gotspeau.

En avant-première, voici l'illustration que Jean-Michel PRATS a créée pour l'occasion :

- © Illustration : Jean-Michel PRATS -

Pour vous le procurer, rendez-vous avec Présences d'Esprits.



mercredi 7 octobre 2020

Châtiment de la Yù Scribe (Religions d'ailleurs et de demain)

-

La nouvelle, « Le châtiment de la Yù Scribe », sélectionnée par Éric Lysøe pour les éditions Arkuiris, fait partie du même univers de la Nouma, déjà abordé par deux autres nouvelles publiées cette année :

  •  « Mue cotonnière » (Galaxies n°66)
  • « La Pointe du roncier » (La voie des voix)

 

Le Vagabond de la planète rouge (Voyage O Cœur)

 
Ma nouvelle, « Le Vagabond de la planète rouge », a été sélectionnée dans l'anthologie créée lors du festival Livres O Cœur 2020.
Elle s'inscrit dans la continuité d'un univers dont fait partie d'autres récits, Thalie des morts, et mon roman « Les Sacrifiés », en explorant les conséquences de la glaciation de la Terre pour les habitants de Mars.


vendredi 28 août 2020

La pointe du Roncier (La Voie des Voix, convention SF 2020)

-
Les Orléonautes ont tenu dès l'élection du projet, à renouer avec leur idée de 2012 : créer une anthologie et la distribuer à tous les inscrits de la convention de Science-Fiction 2020.
-
Son titre, « LA VOIE DES VOIX », se réfère aux voix de Jeanne d'Arc, et à ces voix plus discrètes que sont les traductrices et traducteurs, que nous avons mis au cœur de la convention.
-
L'anthologie de 2020, illustrée par Thierry Cardinet, comporte donc des textes des invité(e)s de la convention : Sylvie Denis, Sara Doke, Jean-Daniel Brèque (trad d'une nouvelle de Barry Pain), Lionel Davoust, Claude Ecken, Alain Grousset, Michel Pagel, d'une part, et d'autre part des participations des Orléonautes : Laurianne Gourrier, Noëlle Mirande, Stéphane Desienne, Franck Ferric, Chris T. Guerre Taïaut et moi-même, Bernard Henninger avec une nouvelle de science fiction intitulée :
« LA POINTE DU RONCIER »
-
(pour se la procurer, voir éditions Blogger de Loire)

samedi 18 juillet 2020

Mue cotonnière



-
Notre genre a besoin souvent de prendre du champ d’avec un imaginaire trop contingent à notre réalité. Et pourtant, notre réalité est bien là, dans les lignes et le texte de Bernard Henninger, en passager du souffle de son propre rêve, qui nous construit un autre monde. Un de ceux qui existent peut-être, car il a sa logique, dans l’une des milliards de milliards de planètes extrasolaires dont on commence juste à dénombrer les premiers milliers. Bernard est comme chacun de nous : il sait bien qu’il ne foulera pas lui-même ces terres étrangères. Alors, refusant cette destinée défaitiste, il s’en saisit au contraire, et, de son imagination, en forge le peuple et la vie... Et si, chaque fois qu’un poète le rêve, naissait un monde ?
Pierre Gevart